Santé et sécurité

SUP INTERIM a comme priorité la santé et la sécurité des intérimaires, mais également la lutte contre toute forme de discrimination à votre égard.

Sécurité

SUP INTERIM s’investit au quotidien pour garantir la sécurité de tous ses salariés intérimaires à travers la sensibilisation aux risques, la remise des équipements de protection individuelle et l’interruption de missions jugées trop dangereuses.

Compte pénibilité

La loi n°2010­1330 du 9 novembre 2010 définit la pénibilité au travail comme le fait d’être, ou d’avoir été, exposé au cours de son parcours professionnel à un ou plusieurs facteurs de risques professionnels susceptibles de laisser des traces durables, identifiables et irréversibles sur la santé du travailleur.

Les facteurs de risques

Entrés en vigueur à compter du 1er janvier 2015 :

  • Travail de nuit
  • Travail en équipe successives alternantes
  • Travail répétitif
  • Activités exercées en milieu hyperbare

Entrés en vigueur à compter du 1er juillet 2016 :

  • Manutentions manuelles de charges
  • Postures pénibles
  • Vibrations mécaniques
  • Bruit
  • Températures extrêmes
  • Agents chimiques dangereux

Pour chaque facteur, il faut dépasser un certain seuil d’exposition pour que celui-ci soit pris en compte dans le cadre de la pénibilité.

Comment évaluer si un intérimaire est concerné ?

La pénibilité s’évalue au niveau du poste de travail dans les conditions habituelles de travail. Pour les salariés intérimaires, c’est à l’entreprise utilisatrice d’évaluer si un ou plusieurs facteurs de pénibilité sont identifiés sur le poste occupé et de transmettre l’information à l’ETT. Pour cela, l’EU doit vérifier si, sur le poste en question, la majorité de ses permanents est soumise à un ou plusieurs facteurs de pénibilité, si tel est le cas, l’intérimaire délégué sur ce poste sera automatiquement soumis au(x) même(s) facteur(s).

Que faire si un intérimaire est concerné ?

Le ou les facteurs de pénibilité, identifié(s) par l’EU, sur le poste occupé par l’intérimaire, devront donc être mentionnés dans le contrat de mise à disposition et dans le contrat de mission.

Pour toute information complémentaire : http://www.preventionpenibilite.fr/

Complémentaire santé

Tout employeur du secteur privé, entreprise et association, a l'obligation de proposer une couverture complémentaire santé collective à ses salariés, en complément des garanties de base d'assurance maladie de la Sécurité Sociale.

À compter du 1er Janvier 2017, le groupe SUP INTERIM a décidé de changer le dispositif de complémentaire santé, qui sera désormais assuré par Crédit Agricole Assurances - PREDICA.

Les différents contrats

  • Régime obligatoire : contrat de mission de plus de 3 mois (contrat initial + deux avenants)
  • Régime facultatif : contrat de mission de mois de 3 moins

Votre contrat de complémentaire santé vous offre une grande souplesse. Il est construit sur la base d’une structure de cotisation Salarié/Conjoint/Enfant quel que soit votre régime.

Ainsi, nous vous laissons la possibilité d’adhérer au contrat et d’en faire bénéficier les membres de votre famille en tant qu’ayants-droits.

Vous pouvez également renforcer vos garanties en souscrivant l’une des deux options facultatives disponibles.

Les cotisations de vos ayants-droits et des options sont intégralement à votre charge. Elles seront par conséquent directement prélevées sur votre compte bancaire.

Téléchargez la plaquette pour retrouver le détail de vos tarifs et garanties

Pour plus d’informations sur l’affiliation, les garanties, les cas de dispense… Adressez-vous directement à nos collaborateurs en agence.